Expositions à découvrir

Exposition permanente du Musée National

Réalisée en 1999, cette exposition constitue une vitrine apparente de la paléontologie au Tchad. Son contenu scientifique vieillissant, un projet de réhabilitation est en préparation afin d'actualiser les données scientifiques et l'aspect scénographique de la visite.

Cela permettra d'améliorer sa lisibilité afin de répondre aux attentes du public (scolaires et non-initiés à la paléontologie) et leur faire part des nouvelles découvertes sur les hominidés et les environnements disparus du Tchad.


Exposition itinérante: La paléontologie part à la recontre du public

Objectifs

  • Valorisation des recherches en paléontologie au Tchad;

  • Répondre à la demande croissante de la population d'avoir accès à la culture scientifique;

  • Faire naître un sentiment de fierté nationale et de cohésion des populations autour d'une histoire commune;

  • Intégrer l'apprentissage des sciences de l'évolution chez les scolaires et étudiants.

La première exposition itinérante partit à l'assaut des villes de provinces tchadiennes en 2006 et se déplaça toute l'année 2007. Elle présenta les « Recherches Paléontologiques au Tchad ». Cet événement a connu un grand succès tout au long de divers manifestations de vulgarisation (Journées de la Francophonie, Festival N'Djam'vie, conférences, centres Culturels, tournée dans le pays (Bongor, Kelo, Moundou, Doba et Laï), etc....).

Cette exposition aborde des thèmes généraux tels que la paléontologie, les fossiles et les processus de fossilisation mais traitent aussi de domaines plus pointus (spécialisés) : techniques de fouilles, de moulage, d'extraction, de préparation et d'analyse de fossiles, méthodes de datations biochronologiques (grâce à l'utilisation du degré évolutif de la faune) et radiochronologiques (calcul de l'âge à partir d'éléments radioactifs), reconstitution de paléo-paysages en passant par la présentation des secteurs fossilifères (localisation géographique, paysage de la région, les conditions de recherches dans le désert tchadien...).

La tournée dans les provinces a permis de constater que la population manifeste une réelle curiosité vis-à-vis des découvertes paléontologiques et un fort désir d'apprendre et de comprendre. La population de toutes les couches sociales confondues, surtout les scolaires est sorti massivement pour voir et toucher les moulages du plus vieil ancêtre de l'humanité et de la faune fossile qui l'accompagne. Certains établissements scolaires ont même déclaré "libre" la journée d'exposition afin de permettre à leurs élèves de venir assister à l'exposition et discuter directement avec les acteurs de la recherche.


Une exposition en rapport avec l'actualité

Grâce aux progrès technologiques et à l'étude des derniers fossiles trouvés, les résultats de la paléoanthropologie sont sans cesse en mouvement et s'approchent toujours un peu plus de ce qu'était réellement le visage du Tchad il y a plusieurs millions d'années. En 2009, l'exposition fut ainsi rénovée et actualisée pour tenir compte des nouvelles découvertes scientifiques.

A l'occasion du bicentenaire de la mort de Darwin, deux nouveaux panneaux ont été édités. Ils présentent l'histoire de théorie de la sélection naturelle et l'apport indiscutable de Darwin à la biologie moderne.

Et pour 2010, année de la biodiversité, une série de panneaux dédiés à ce thème devrait voir le jour...

La dernière série d'exposition se déroula pendant la semaine de la francophonie, du 20 au 27 mars 2010 à l'invitation des CALF de Moundou et de Sarh. Elle eu un franc succès puisqu'environ un millier de curieux se déplacèrent.



Page précédente : Conférences et manifestations
Page suivante : Projets